SOCIETEsports

Gary Bodeau et Petite Place Cazeau : syndrome de Stockholm ?

Le 21 juillet 2005, Gary Bodeau et de nombreux autres gnbistes (militants anti-lavalas) ont fait irruption en L’église Saint-Pierre de Pétion-ville pour bastonner à mort le curé d’alors de Petite Place Cazeau, chouchou de cette communauté : le Révérend Gérard Jean-Juste.

Alors que les funérailles de Jacques Roche se déroulaient, ils ont attaqué Gérard Jean Juste, qui se fera arrêté le même jour pour des suspicions supposées liées au meurtre du journaliste de Le Matin et de Radio Ibo, Jacques Roche.

16 ans plus tard, Gary Bodeau inaugure un Parc Sportif à côté du presbytère construit par Gérard Jean-Juste qui fût longtemps durant un centre d’épanouissement de jeunes, une cafétéria qui fournissait près de 500 plats chauds tous les dimanches aux enfants du Quartier, en plus d’être un lieu d’accueil pour les prêtres. 

Avec sa Fondation Nou, Gary Bodeau pose des bases au fief jadis acquis complètement à la cause de Gérard Jean Juste : Grande ironie. 

En est-on en droit de parler de syndrome de Stockholm qui provoque de la bienveillance ou même de la sympathie de victimes pour leurs bourreaux ?

Certains habitants du quartier, restés fidèles aujourd’hui aux idéaux lavalassiens ne cachent pas leurs dépits de voir le bourreau de Jean Juste tendre la main à sa localité. 

Lire aussi:  Haïti/Cyclisme/ Insécurité: Léogâne Cycling Club (LCC) veut reprendre ses activités

Ils se questionnent sur le timing de l’inauguration et de l’opacité des mécanismes de Financement de cette opération. 

Les “Merci Député Bodeau” pleuvaient avant hier soir alors que l’ex proche de Laurent Lamothe étalait sa communication ou pire, sa propagande. 

Petite Place Cazeau qui fut naturellement un fief de Fanmi Lavalas ne s’est pas souvenu avoir longtemps combattu dans les rues pour la libération du Révérend proche de l’ancien Président Jean-Bertrand Aristide qui finalement succombera des blessures infligées par les gnbistes emmenés par de jeunes leaders dont Bodeau. 

Le 27 Mai 2009, quatre ans après s’être fait roué de coups et suite à une leucémie, Gérard Jean Juste est parti pour l’au-delà. Il laissa derrière lui toute une génération de jeunes professionnels qu’il a encadré et guidé. On est en droit de se demander si la transmission a été réalisée.

En s’installant sur les ruines de Gérard Jean Juste, Gary Bodeau veut-il se racheter ou vient-il de conquérir le trône de sa victime 16 ans plus tard ?

Partagez l'info

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page